Sélectionner une page

Mes plantes et mon jardin m’occupent beaucoup l’été et j’en prends soin l’hiver.

Lorsque je me suis attelée aux plantations et à l’aménagement de mon jardin, j’ai eu, comme beaucoup de personnes je suppose, quelques expériences malheureuses. Des pertes dues au gel lors des premiers hivers, j’ai ainsi appris à mes dépends que je ne devais pas seulement me préoccuper d’esthétique mais aussi de la nature de mes plantations, leur fragilité, leur exposition…

1 – Je place correctement mes plantes :

  • J’évite de planter des précoces à l’abri car elles peuvent bourgeonner trop tôt et souffrir au prochain coup de froid printanier.
  • Pas de plantation fragile en plein vent surtout dans notre région très sujette au Mistral car le froid y est encore plus intense.
  • Je profite des zones protégées comme un mur plein sud pour planter des plantes méditerranéennes et des sujets peu communs comme les palmiers ou certaines plantes grimpantes dont je protège les racines durant l’hiver.
  • Je plante toutes les plantes fragiles en pot de façon à les abriter en hiver.

2- On peut différencier les plantes en plusieurs catégories :

voile d'hivernage

Les plantes peu rustiques et certaines plantes méditerranéennes :

Je dois impérativement les abriter durant l’hiver, comme les agrumes, fuchsias, dipladénias, bougainvilliers, hibiscus, certaines variétés de palmiers et dans ce cas, je vous conseille vivement la serre d’hivernage ou serre de jardin car pour cette catégorie de plante, les paillages et voiles d’hivernage ne sont pas suffisant. En effet plusieurs Plumbagos n’ont pas passé l’hiver dans mon jardin, j’ai maintenant planté mon dernier Plumbago en pot, et je l’abrite durant l’hiver.
J’ai disposé mes plantes sensibles en pot, je les isole du sol sur une épaisse plaque de polystyrène dans ma serre et ainsi, je n’envahis plus toute ma maison de verdure durant la saison froide!
Certaines de mes plantes d’intérieur se sont tellement étoffées que je ne pouvait plus les loger dans mon séjour ! Elles passent maintenant la belle saison dans le jardin à l’abri du soleil et l’hiver dans ma serre à l’abri du gel, et l’effet de mon énorme Ficus est assez exotique dans mon jardin!
Je protège aussi mes jeunes Lauriers-roses avec un voile d’hivernage pour arbuste pour gagner quelques degrés.

Les jeunes plants :

Je les protège avec des voiles d’hivernage pour culture, sous un tunnel de forçage ou tunnel de jardinage pour mes jeunes plantations potagères en fin d’hiver. Je sème mes salades très tôt dans la saison sous une petite serre châssis.

Les jardinières :

Je les “emballe” dans un voile d’hivernage et pour les plus sensibles, je les déménage dans ma serre, il faut savoir qu’elles sont très sensibles au froid car toute la surface du pot est en contact avec l’air froid.

Les arbustes :

Je protège les racines de mes jeunes arbustes en paillant le sol à leur pied ainsi que leur ramure avec un voile d’hivernage pour arbuste ou une housse de protection. Je vous conseille d’éviter les plastiques transparents ou de couleur foncée car trop sensibles aux fluctuations de température et la couleur blanche des voiles d’hivernage réfléchit la lumière et maintien une température constante.

Les plantes vivaces :

Je recouvre leur pied de 5 cm de paille ou de feuilles mortes, certaines résistent bien au froid sans protection mais je ne prends pas ce risque sans les connaître.

Les plantes exposées au vent :

Je vous conseille de les tuteurer solidement et de bien choisir le type de plantation, plutôt arbres ou arbustes.

Les rosiers :

Lorsque les feuilles sont tombées, je traite mes rosiers à la bouillie bordelaise puis je butte le sol jusqu’à recouvrir le point de greffe et je paille le sol avec des feuilles sèches.

Les plantes caduques :

Elles sont beaucoup moins sensibles au froid car elles stoppent leur développement durant la saison froide.

Ainsi après quelques expérience, je ne me lance plus au hasard dans mes plantations et j’en découvre encore tout les jours !
Par exemple, savez-vous qu’un simple paillage végétal au sol comme des écorces de pin atténue les effets du gel. De plus j’ai pu me rendre compte qu’avec ce paillis au sol dans mes plates bandes, la progression des mauvaises herbes est ralentit, le séchage de la terre et l’évaporation de l’humidité sont plus lents en été.

L’installation d’une serre maraîchère d’hivernage dans mon jardin m’a fait gagner de l’espace dans ma maison puisque j’ai pu conserver toutes mes belles plantes sur ma terrasse en été sans envahir ma maison en hiver! Et pour mes plantations en pleine terre, je privilégie maintenant les végétaux adaptés à notre région, je les protège malgrés tout pour certaines d’un voile qui permet de gagner 2 à 3 degrés. Même si nous habitons une belle région du sud, chaude et sèche en été, selon notre situation géographique, nous endurons des hivers très froids avec des températures négatives, il faut donc vous en soucier avant toute plantation dans votre jardin !

A savoir :

    Les risques de gel augmentent dans les cas suivants:
  • Installation en pleine terre des non rustiques ou plantes fragiles.
  • Application d’engrais azoté en fin d’été.
  • Sol mal drainé et détrempé durant l’hiver.