Un programme chargé au jardin !

jardin-octobre
Ça y est, l’automne est là! Un bon ménage s’impose au jardin, préparer la serre pour accueillir les plantes frileuses et les boutures, protéger les pots en extérieurs, récolter les derniers légumes d’été et préparer sa terre à accueillir les prochaines cultures. Récolter les fruits d’automne et soigner les arbres fruitiers mais c’est aussi le moment de planter les arbustes persistants, de tailler les haies, de ramasser les feuilles mortes et de retirer les plantes aquatiques non rustiques des bassins.
Quel programme !!! Et oui l’automne nécessite beaucoup de travail au jardin avant la période hivernale qui sera beaucoup plus calme.

Penser à la protection des plantes non rustiques et gélives :

Si vous avez la chance d’avoir une serre d’hivernage, c’est le moment de nettoyer les vitres intérieures, d’aérer dans la journée par beau temps et de commencer à préparer des boutures. Si ce n’est pas le cas, il existe des serres de jardin à très bon prix, en bâche armée, facile à installer et qui peuvent vous permettre d’abriter vos plantations, pots et boutures. Concernant les plantes vraiment très fragiles, il est souvent utile de les sur-protéger avec des housses de protection surtout au niveau des racines en superposant les couches de protection autour du pot de fleur.
Pour les pots restants à l’extérieur dans le jardin, il est judicieux de les regrouper le long d’un mur bien exposé et abrité. Les plantes seront ainsi protégées du vent et profiteront de la chaleur captée par les murs dans la journée. Les racines en pot sont bien plus exposées au gel en raison de la minceur des parois des contenants et de la terre qui les entoure. Donc n’hésitez pas à les protéger avec des feuilles mortes au pied des plantes et entre les pots avant d’entourer chaque pot de toile de jute et de voile d’hivernage et housse de protection. Enveloppez-les soigneusement avec plusieurs couches si besoin selon la fragilité de la plante et votre région !!! Il est cependant conseillé de laisser respirer le feuillage en ouvrant le haut ou déhoussant légèrement la plante par beau temps et en pleine journée sans oublier de bien les protéger en fin journée pour éviter le gel au plus froid de la nuit.

Pour le potager :

Si vous avez la chance d’avoir encore quelques légumes d’été à récolter, ce sera certainement les derniers ! Mais c’est aussi le moment de récolter les courges et de semer les légumes d’hiver comme les panais, la mâche ou les fèves par exemple. Mais avant cela, il vous faut préparer la terre, la retourner à la fourche à bêcher de façon à décompter en profondeur, casser les mottes pour bien aérer le sol, enlever les racines des anciennes cultures et enfouir un engrais vert. Vous griffez ensuite tout simplement le sol à l’aide d’une griffe pour niveler le sol. Votre potager est maintenant prêt à accueillir vos nouvelles plantations de légumes d’automne.
Si vous souhaitez ameublir votre potager en profondeur de façon à améliorer sérieusement la structure du sol, le travail sera bien plus long. Pour cela, nettoyer le terrain des mauvaises herbes à la main en les arrachant. Amender votre terrain en fonction de ses besoins, si votre terre est trop lourde, ajoutez de la tourbe et du sable pour l’alléger en étalant sur toute la surface du terrain puis ajouter de la fumure organique en étalant à l’aide d’un râteau. Il est temps de retourner la terre en profondeur, avec une bêche en travaillant en ligne et en déposant la terre de chaque ligne dans la « tranchée » précédente. Vous pouvez laisser la terre se reposer avant d’ameublir le sol, pour cela il vous faudra travailler avec une motobineuse de façon à casse les mottes et aplanir le terrain.

Soignez les arbres fruitiers et le verger :

pomme-octobre-jardinIl est maintenant temps de profiter des fruits d’automne, pomme, poire, coing, amande, noix, châtaignes…
Ramassez les fruits véreux ou malades ainsi que ceux tombés à terre et débarrassez-vous en. Vous pouvez aussi préparer les trous pour bientôt accueillir vos nouvelles plantations d’arbre fruitier.
Une taille douce de certains fruitiers est aussi recommandée avant le froid de l’hiver, il est utile de couper les branches et brindilles mortes ou malades, supprimer les branches verticales moins propices à la fructification.
Pour une taille en plein vent (c’est à dire sur un arbre non palissé), il faut juste couper avec un sécateur propre ou un coupe-branche l’extrémité de chaque branche de façon à favoriser une ramification plus dense. Mais attention de ne pas tailler trop sévèrement car votre fruitier ne fera plus que du bois au printemps. Concernant les arbres palissés, taillez de façon à favoriser les bourgeons qui donneront des fruits, pour cela coupez les rameaux ne comprenant que des yeux à bois (ils sont reconnaissables par leur forme pointue) au dessus du 5° œil. Taillez les rameaux comprenant des yeux à bois et des bourgeons à fleur (de forme beaucoup plus arrondies) en coupant l’extrémité de la branche au dessus de 5 boutons à fleur et au dessus d’un œil à bois pour attirer la sève. Pour les rameaux comportant seulement des boutons à fleur, raccourcissez si elles sont trop longues.

C’est aussi le moment de planter les arbustes persistants et les rosiers en conteneur.

Taillez les haies :

taille-haie-octobre-jardinUne lourde tâche d’automne est, selon moi, la taille des haies en supprimant les bois anciens de façon à favoriser de nouvelles pousses. Avec un taille-haies vous commencez par couper le haut de la haie à l’horizontale, n’hésitez pas à prendre régulièrement du recul pour vérifier la régularité de la coupe et la bonne horizontalité. Débarrassez les branches coupées au fur et à mesure dans de grands sacs de jardin pour ne pas vous laisser déborder. Vous pouvez ensuite vous attaquer aux cotés en commençant par le bas de la haie et en remontant de façon à ce que les branches coupées puissent tomber au sol sans être gêné par les branches non coupées en dessous. Dans le cas de rameaux ou branches de taille trop importante, utilisez un coupe branche démultiplié à crémaillère permettant de couper sans forcer des bois secs et durs, il existe aussi en version télescopique selon la hauteur de votre haie.
Pour parfaire votre travail, vous ramassez vos branches coupées et passez-les dans un broyeur, cela vous permettra de réduire considérablement le volume de vos déchets verts mais aussi d’ajouter ce « broyat » à votre compost.

Puis il vous reste à ramasser les feuilles mortes :

À l’aide d’un aspirateur-souffleur-broyeur de feuilles en ayant au préalable regroupé les feuilles à l’aide d’un balai à feuille. Vous pouvez aussi les ramasser avec un ramasse-feuilles à main qui jouera le rôle d’un râteau à feuille grâce à sa double pelle de ramassage de façon à déverser ces déchets dans une brouette ou un sac de ramassage ou directement dans votre silo de compost.

Occupez-vous de votre pelouse :

Pour agrémenter votre pelouse au printemps, c’est le moment de planter des bulbes de printemps (tulipe, narcisse, ail, muscari, crocus…) à l’aide d’un plantoir à bulbes automatique pour ne pas défigurer le gazon ! Il permet de retirer proprement une motte de terre découpée en surface pour insérer le bulbe dans le trou ainsi dégagé et de reboucher avec la motte extraite facilement libérée qui a conservé le gazon en surface pour ne laisser aucune trace ! Vous pouvez bien sûr recycler vos tontes d’automne dans votre compost et en profiter pour semer une nouvelle pelouse si besoin mais cela est encore une nouvelle aventure !

Alors bon courage à toutes et à tous ! Je cours au jardin car je n’ai, de mon coté, pas encore terminé de débarrasser tous les branchages coupés de ma haie !!! Et à bientôt au jardin.