barrière de parking individuelle

Un bon truc pour garder libre votre place de parking sans craindre les squatters indélicats.

Dans ma copropriété chaque appartement possède une place de parking numérotée, mais en ville les places sont chères et les automobilistes pas toujours scrupuleux malgré le panneau “propriété privée”.
Excédée de voir ma place constamment occupée, j’ai fini par installer à l’emplacement de mon stationnement une barrière de parking.
Celle que j’ai acheté est en acier galvanisé, elle se fixe par trois points de vissage au sol et se verrouille avec un simple cadenas fourni.
Pour le moment nous sommes 2 à avoir une barrière individuelle. Mon voisin handicapé en a fait poser une également, la sienne est télécommandée. La télécommande lui permet de la relever et de l’abaisser sans sortir de son véhicule. Ce matériel plus sophistiqué n’était pas indispensable dans mon cas.

Bon à savoir :

• Avant d’acheter votre barrière, attendez si possible l’assemblée générale des copropriétaires pour évoquer le problème, cela peut intéresser d’autres résidents et vous éviter par la même occasion de donner l’impression “de la jouer perso”. C’est ce que j’ai fait et je n’ai rencontré aucune objection. En copropriété, mieux vaut ménager les susceptibilités !
• En aucun cas vous ne pouvez installer une barrière de parking sur le domaine public, que ce soit sur un parking où une zone résidentielle.
Désormais, je ne crains plus de sortir et surtout de revenir chez moi pour trouver ma place squattée. Le temps passé à baisser et relever la barrière vaut largement le stress de pas de place du tout !