tracter

Quel treuil et pour quoi faire

Indispensable pour tirer des charges lourdes, le treuil s’adapte à toutes les situations quel que soit le terrain. Treuil à main, à manivelle, électrique, adoptez celui qui vous convient.

Avant d’acheter un treuil, posez-vous quelques questions :
A quoi le destinez-vous ?
Utilisations temporaire, permanente, en mode nomade, sur un point fixe…
Sortir une voiture d’une ornière, tirer un bateau hors de l’eau, trainer une charge comme par exemple un arbre pour pouvoir le débiter dans un lieu plus accessible ; autant de situations où l’opportunité du treuil est nécessaire.

Treuils manuels

Treuil à manivelle
Le plus simple, il fonctionne en traction et peut tirer une charge jusqu’à 500 kg. Certains modèles tractent des charges beaucoup plus élevées. Ce treuil se fixe sur un support fixe ou mobile.
Treuil manuel horizontal
Très courant également ce treuil a fait ses preuves dans de nombreuses situations. Il est très pratique et peut tracter jusqu’à 2 tonnes. Avec 2 crochets lingués pour assurer une plus grande sécurité, on peut fixer ce treuil n’importe où et tirer un poids même dans des conditions difficiles.
Inconvénient : la traction se fait à l’huile de coude !

Treuils électriques

Treuil électrique mobile
Facile d’emploi et polyvalent ce type de treuil peut se fixer sur la boule d’attelage d’une voiture ou sur tout autre support. Le moteur 12 volts est alimenté par la batterie du véhicule ou directement branché sur l’allume cigare. Marche avant seule ou marche avant et arrière, possibilité de mouflage sur la poulie pour doubler sa capacité de traction. Certains modèles sont fournis avec une télécommande.
Treuil électrique fixe
En utilisation régulière, choisissez un treuil que vous fixerez d’une manière permanente sur la calandre d’un véhicule (4×4, quad, remorque…) avec un guide câble ou une platine. Avec
un treuil hyper robuste de ce type, vous ne tomberez jamais en panne. Il est équipé d’un frein automatique et fonctionne en 12 volts.
Les treuils ne demandent pas d’entretien particulier à part le graissage des engrenages une fois par an. Surtout lors d’utilisations fréquentes en mileu marin.

Ne pas confondre palans et treuils :

Pour simplifier disons que le treuil tire ou tracte une masse alors que le palan lève une charge. Les coefficients de sécurité ne sont pas les mêmes pour un treuil et un palan et il est fortement déconseillé voire dangereux d’employer un treuil pour soulever une masse inerte.
Les artisans, les maçons, les garagistes utilisent un palan électrique ou à chaîne pour leurs travaux de levage. Dans un prochain billet nous ferons le point sur les capacités des palans.